La météo n’est pas encore propice à la consommation des productions d’automne. En carotte, les cours accusent une baisse en raison de la faible demande. En endive, les prix sont à la hausse, grâce à des échanges dynamiques. En pommes, l’activité reste encore limitée.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !