Malgré le contexte économique peu favorable à l’achat de reproducteurs, la station de Lanaud a constaté, lors des ventes des 2 et 3 décembre, un commerce plutôt dynamique. « Les éleveurs investissent dans une bonne génétique car c’est ce qui fera leur revenu de demain », estime Romain Ferrier, directeur de communication d’Interlim. Sur 52 veaux qualifiés espoir, 35 ont trouvé preneur...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

51%

Vous avez parcouru 51% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre