Annoncé fin novembre, le projet d’Yto France pour sauver l’usine de Saint-Dizier se met en place. Et cela commence par la présentation d’une gamme de mini-pelles. Dénommées Scoop, ces machines sont issues des alliances industrielles du groupe chinois Sinomach, auquel appartient Yto. La gamme Scoop se décline en cinq modèles de 1,01 à 4,2 tonnes. À partir de 2 tonnes, ces machines sont disponibles en version cadre ou cabine...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !