Le constructeur français Novag étend sa gamme lors du salon Agritechnica. Celle-ci s’arrêtait jusque-là à 6 mètres, elle est maintenant complétée par des modèles de 8 et 9 mètres.

18 tonnes à vide et 8 000 litres de trémie : les caractéristiques du semoir sont impressionnantes. Il faut dire que le constructeur n’a pas lésiné sur la ferraille. Il est cependant possible de laisser davantage le châssis. En raison du poids important de la machine, celui-ci passe sur un train de chenilles plates fabriqué par Camso. Au travail, on compte également deux roues de jauge placées au bord de la machine, de chaque côté. L’hydraulique est load-sensing. En cabine, l’opérateur reçoit le terminal de 7 pouces développé par la marque.

© P. Peeters/GFA

Ce semoir reprend la technique du T inversé propre à la marque. Il est destiné au semis direct et semis direct sous couvert. L’engrais est placé d’un côté du disque crénelé et la semence de l’autre côté. Les éléments semeurs sont répartis sur deux rangs. Au maximum, le semoir de 8 et 9 mètres peut compter jusqu’à 47 éléments, soit un interrang minimal de 17 cm. Chaque élément semeur possède son vérin hydraulique. La pression au sol peut varier de 100 à 500 kg. La trémie de 8 000 l est divisée en deux parties pour la semence et la fertilisation. Chacune possède sa distribution entraînée hydrauliquement. Deux trémies auxiliaires de 160 l peuvent compléter l’équipement en option. Le constructeur annonce un effort de traction entre 8 et 10 ch par élément, selon les conditions.

© P. Peeters/GFA