Voilà plus de dix ans que New Holland travaille sur son projet de tracteur propulsé au méthane. Après avoir présenté son premier prototype en 2014, le groupe italien est enfin prêt à commercialiser le T6 Méthane Power. Il s’agit du premier tracteur à carburant alternatif aux capacités équivalentes à son homologue au diesel.

Un réservoir mobile

L’engin de 180 Ch présente une autonomie correcte, avec six heures de travail à pleine puissance et dix heures en mode transport. Cette valeur est atteinte à l’aide de deux réservoirs. Le premier de 200 l est intégré au tracteur, à la jonction entre la cabine et le capot. Le second, de 300 l est amovible. Il peut s’atteler à l’arrière du véhicule comme à l’avant, soit sur le système de relevage, soit en attelage direct. Il joue déjà le rôle de contrepoids, mais ne pèse que 350 kg. Le tractoriste italien travaille à faire passer sa capacité à 400 l et lui ajouter un système de masse amovible. Ce réservoir est homologué comme ceux des camions utilisant ce carburant, conçus pour encaisser des chocs violents lors d’éventuels accidents. Il est même conçu pour résister à des chocs encore plus violents comme avec une ensileuse, par exemple.

30 % d’économies de coûts

Dans un premier temps, pour acquérir ce modèle il faudra débourser 10 à 15 % de plus que pour son équivalent au diesel. Des bougies à changer et des contrôles techniques à effectuer régulièrement sur les réservoirs augmenteront également les charges d’entretien par rapport à un tracteur conventionnel. New Holland revendique cependant jusqu’à 30 % d’économie de charges de mécanisation, grâce au prix plus abordable du carburant. Si les exploitations agricoles font leur entrée sur le marché du carbone, le gain pourrait s’avérer encore plus élevé, au vu des faibles quantités de gaz à effet de serre rejetées par cet engin. Il faut toutefois garder en tête que s’équiper d’une station-service, s’il n’y en a pas dans le voisinage, est un impératif. L’entrée de gamme de ce type d’installation coûte 25 000 € et le remplissage du réservoir peut s’avérer très lent. Pour un rechargement efficace, ou un stockage sous forme de bouteilles à remplissage rapide, il faudra investir plus encore dans un compresseur à haute capacité. Les investissements collectifs pourraient s’avérer être une piste profitable pour les agriculteurs intéressés.