Une des surprises du salon vient d’un constructeur Français. En effet, Monosem fait le show en présentant un semoir monograine de 17 rangs destiné au semis de céréales. Celui-ci reprend les caractéristiques du Monoshow NG + M mais à une différence près : les trémies et blocs tasseurs arrières des éléments semeurs sont plus compacts. Ainsi, ils ont pu être rapprochés. L’inter-rang est réduit à 25 cm. Semer des céréales à un tel écartement, avec précision, assure des levées régulières avec moins de pertes, mais aussi moins de concurrence entre les plants. La densité de semis est donc réduite. Le constructeur annonce d’ailleurs avoir réalisé des essais avec des doses de moins de 100 graines/m² sans chute de rendement. Les roues plombeuses du semoir monograine assurent un meilleur contact terre graine, permettant un passage de herse étrille à des stades plus précoces. En outre, les graines n’ont pas besoin d’êtres calibrées. L’entraînement est électrique, ce qui permet de modifier la dose de chaque élément indépendamment. Le constructeur annonce une vitesse de travail de l’ordre de 8 km/h.

L’outil est polyvalent. L’utilisateur peut en effet n’utiliser qu’un rang sur 2 ou sur 3 pour obtenir des inter-rangs de 50 et 75 cm. Le semoir peut ainsi être utilisé pour toutes les cultures.

© © l.coassin

Semer les céréales avec un écartement, c’est aussi avoir plus tard la possibilité de biner. Monosem en profite pour lancer une bineuse adaptée à cet inter-rang. Cette dernière est une version étroite et plus courte de sa gamme Multicrop, capable de travailler dans des inter-rangs de 18 à 65 cm. L’élément est pourvu d’une roue de jauge plus étroite et peut être pourvu de trois différents socs. Le réglage de la profondeur de travail s’effectue via un levier cranté.