John Deere propose un système de gestion automatique de la vitesse d’avancement pour ses moissonneuses-batteuses. Celui-ci se base, non plus sur le flux qui entre dans la machine, mais sur l’analyse de la culture devant la barre de coupe. Analyser en amont permet de faire varier la vitesse avant que le flux ne soit dans la machine. Pour réaliser cette opération, la moissonneuse est équipée d’une caméra 3D stéréoscopique, qui va analyser la culture, détecter la verse ou encore l’écartement entre rangs et les endroits déjà moissonnés. Les informations sur la culture peuvent également être récupérées avec des satellites, couplés à des modélisations de la végétation. Le système est aussi capable d’apprendre par lui-même avec le Machine Learning, en recroissant les données collectées au cours de son utilisation. Avec tous ces paramètres, la machine va adapte sa vitesse de travail en fonction à la situation dans laquelle elle se trouve.