John Deere ajoute deux modèles supplémentaires à la série 6 R, les 6230 et 6250 R. Construits dans l’usine allemande de Mannheim, ils délivrent respectivement 230 et 250 ch (norme 97/68 EC). Le 6250 R atteint même 300 ch de puissance maximale grâce à un boost de 50 ch. Les deux modèles sont équipés d’une transmission à variation continue IVT.

Moteur Deere

La motorisation est assurée par un bloc Deere PowerTech PSS de 6,8 litres avec double turbo, filtre à particules et catalyseur SCR. Avec un poids affiché de 9,3 tonnes et une charge utile de 7,7 tonnes, le 6250 R est une alternative légère et en configuration européenne aux plus petits modèles de la série 7R. La capacité de relevage est de 5 tonnes à l’avant et 10,4 tonnes à l’arrière. La pompe hydraulique délivre 160 l/min pour alimenter jusqu’à 6 distributeurs.

Un joystick multifonctions

La grande évolution pour John Deere est l’arrivée tant attendue d’un joystick multifonction. Vous avez bien lu, les deux gros 6R sont équipés d’un joystick baptisé CommandPro. Ce dernier permet de piloter la boîte. Le chauffeur peut conduire au choix en mode pédale ou en mode joystick et passer de l’un à l’autre en direct. Sur le joystick, deux boutons permettent de mémoriser deux vitesses d’avancement. Elles sont ensuite engagées en basculant le joystick sur la droite. En basculant le levier sur la gauche, le tracteur passe en mode « vitesse rampante », une solution pratique pour l’attelage d’un outil.

L’inversion du sens de marche s’effectue en basculant le joystick vers la gauche, tout en appuyant sur la gachette située sur la face inférieure du levier. Tous les autres boutons du joystick sont personnalisables, c’est-à-dire que le chauffeur peut choisir de leur affecter au choix les relevages, les prises de force, des distributeurs, l’autoguidage, les fonctions Isobus… Cette sélection s’effectue sur le terminal.