La gamme de chargeurs télescopiques du constructeur anglais revient avec des capacités de levage supérieures et une cabine entièrement repensée. Les modèles 6, 7 et 9,5 mètres voient leur capacité de levage grimper de 200 kg chacun. La dénomination des modèles change pour devenir 538-60, 532-70, 542-70 et 536-95.

Les machines de 6,7 et 9,5 mètres voient leur capacité de levage grimper de 200 kg © © l.coassin

Le modèle 560-80, dédié aux gros travaux, conserve ses capacités et donc son nom. Tous ces modèles seront dorénavant équipés de la nouvelle cabine Command Plus.

Le tableau de bord de la cabine Command Plus est plus bas que la version précédente © © l.coassin
Les indications sur la situation de levage apparaissent sur le montant droit de la cabine. © © l.coassin

Cette dernière est conçue pour être la plus confortable possible mais aussi pour uniformiser l’environnement de travail entre les nombreux produits fabriqués par JCB.

Les interrupteurs ont été remplacés par des boutons en caoutchouc communs à tous les produits JCB © © l.coassin

À commencer par la position des commandes qui est désormais commune aux autres machines. Elles sont toutes disposées sur le côté droit, près du joystick. Accessible aisément pour le conducteur. Les interrupteurs à bascule sont remplacés par des groupes de boutons à membrane en caoutchouc. Une molette permet de naviguer aisément dans le nouvel écran d’affichage numérique 7 pouces.

Le nouvel écran d’affichage numérique 7 pouces présente au chauffeur de nombreuses indications et permet d’intervenir sur les réglages comme celui de la direction © © l.coassin

La sélection du mode de direction se fait d’ailleurs rapidement grâce à ces deux éléments. Un support pour le téléphone au-dessus de l’écran est disponible en option.

La cabine dispose d’un support pour le téléphone en option et des connectivités Bluetooth ainsi que des prises 12V © © l.coassin

Les dimensions de la cabine changent également. Grâce à un repositionnement de la boîte à outils et la position basse du tableau de bord, l’espace total en cabine augmente de 12 % par rapport à la version précédente. Pour s’adapter à toutes les morphologies, la colonne de direction est réglable en hauteur et longueur. Le siège à suspension pneumatique bénéficie également de nombreuses possibilités de réglage.

Les nombreuses options pour le réglage du siège sont facilement identifiables. © © l.coassin
La poignée pour monter ou descendre de la cabine se rabat pour gagner en espace lorsqu’elle n’est pas utilisée. © © l.coassin

La vitre bombée monobloc à l’avant permet d’améliorer la visibilité du chauffeur. Les essuie-glaces couvrent 92 % de cette surface pour que cette visibilité ne baisse pas en présence de poussière ou de pluie. La nouvelle position des évacuations d’air améliore le temps de dégivrage et désembuage des vitres pour être plus rapidement prêt à travailler.

La vitre avant sans montant améliore la visibilité en hauteur du pilote. © ©l.coassin

Le capitonnage intérieur réduit le niveau de bruit en cabine à 69 décibels. En dehors de la cabine, des commandes pour la décompression de l’hydraulique permettent de changer d’outil plus facilement.

Sur les côtés de la cabine, le bouton permet de décompresser les lignes hydrauliques dès la descente de la cabine pour intervenir plus aisément sur l’outil frontal. © © l.coassin

Un correcteur de dévers optionnel sur le pont avant permet d’être plus précis lors du positionnement de la charge en terrain accidenté. Les moteurs et transmissions, eux, restent les mêmes.

L.Coassin