Développé pour le moment en version 6 mètres, l'Avatar SD sera disponible à terme de 4 à 12 mètres.

Sa trémie et sa distribution sont inspirées de celles du Pronto. Les différences sont donc à chercher du côté des organes de semis. Afin de passer en semis sous couvert ou en présence d'une importante quantité de paille, Horsch a fait le choix du monodisque. L'effort de terrage est de 200 kg par élément semeur. Une roue de jauge placée tout contre le monodisque assure la régularité de la profondeur de semis. La graine est déposée entre le disque et la rasette. Le travail est ensuite achevé par une roue plombeuse qui vient refermer la ligne de semis.

L'angle d'ouverture des disques a été réduit afin de limiter l'effet faux-semis et la levée des mauvaises herbes. Pour le semis de couverts dans les chaumes juste après la récolte, Horsch propose un chasse-résidus en option.

Les réglages au niveau de la barre de semis sont hydrauliques et centralisés avec un contrôle depuis la cabine. Au niveau de la maintenance, le palier du disque est à bain d'huile et doté de deux roulements à rouleaux coniques avec cage étanche. Il n'y a donc pas d'entretien sur les disques.