Il fonctionne sans énergie, sans mécanique, sans contact, juste par gravité ! L’Emix est, d’après son concepteur, une première sur le marché. C’est De Sangosse qui a d’abord émis l’idée du cahier des charges. L’objectif de l’appareil est de remédier au manque d’efficacité du traitement par épandage en post-semis. Le principe est donc de mélanger les graines et le molluscicide, en amont. La dose est de ce fait mieux maîtrisée. Côté utilisation, au préalable, il faut étalonner le mélangeur. Un abaque détermine le jeu de rondelles à placer dans le diffuseur. Au final, l’appareil doit aussi permettre d’épandre une moins grande quantité, sans compromettre le résultat. Selon le concepteur, « on agit en préventif ». Cet Emix sera commercialisé dans le réseau De Sangosse, notamment avec des coopératives formées et habilitées à vendre la machine.

Cuve centrale avec capot pour l’anti-limaces © © Vincent Gobert