Auditionné à l’Assemblée nationale le 2 mai, Éric Thirouin, président de l’AGPB, annonce la couleur : pour le secteur des grandes cultures, la sortie du glyphosate coûterait 950 millions d’euros. « C’est colossal ! Derrière, c’est plus de main-d’œuvre. On estime à 12,7 millions d’heures par an ce qu’il faudra consacrer à nos cultures. C’est é...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !