Éleveuse de 8 000 à 10 000 oies fermières du Gers par an, certifiées label rouge, à Bazillac (Hautes-Pyrénées), Valérie Fosseries a été choisie par trois chercheurs toulousains pour élever une première bande de 100 oies, qui vont produire du foie naturellement engraissé. Gérard Campistron, pharmacien, Rémy Burcelin, directeur de recherche à l’Inserm, et...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !