En raison de la sécheresse, le rendement en pomme de terre fécule de 40 t/ha, meilleur qu’en 2018 mais inférieur à la moyenne sur cinq ans (48 t/ha), ne permet pas à Tereos d’atteindre l’objectif des 500 000 t sur les 9 600 ha alimentant la féculerie d’Haussimont. La faible pression du mildiou a permis de réduire le nombre d’interventions de 45 %. Pour aider les producteurs à optimiser...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
83%

Vous avez parcouru 83% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !