Les éleveurs qui croient à l’avenir de leur outil d’abattage et de transformation à Corbigny doivent présenter au préfet, d’ici à la fin de l’année, un nouveau plan d’activité. Sicarev (1), le principal chevillard, avec 1 800 t, soit 85 % du tonnage annuel de l’abattoir, s’est engagé à continuer à faire fonctionner l’outil quelques mois supplémentaires...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !