À l’Escarène, village de montagne des Alpes-Maritimes, le Domaine des Prés Fleuris s’étage en terrasses. S’y épanouissent les oliviers de Jacqueline Bellino. L’oléicultrice a grandi au milieu des œillets que ses parents cultivaient à Nice. Puis, la demoiselle a suivi des études de lettres modernes avant d’épouser « un Parisien ». Ensemble, ils ont rénové une maison en ruine...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !