Rechercher

 

accueil  Accueil / L'agriculture / Productions végétales / Céréales

Productions végétales

Céréales

Les champs de céréales sont omniprésents dans les paysages français. En 2009, les céréales couvraient 9,2 millions d'hectares, pour une production de 70 millions de tonnes. La majeure partie de la production se concentre sur quatre espèces : blé tendre, maïs grain, orge et blé dur. Mais une dizaine d’espèces céréalières sont cultivées en France.

Les principales céréales

Première céréale française, le blé tendre occupe 4,9 millions d’hectares, soit plus de la moitié de la surface céréalière. En 2010, la production de blé tendre a atteint 36,7 millions de tonnes (Mt). (téléchargez l'itinéraire cultural simplifié)

 

Le maïs grain et l'orge couvrent chacun un peu moins de 20 % de la surface céréalière. Le maïs est particulièrement présent dans le sud-ouest de la France. En 2010, près de 15 Mt ont été produites.

 

La récolte d'orge représente près de 10,2 Mt et se concentre dans un grand quart nord-est du pays. On distingue les variétés fourragères utilisées dans l’alimentation du bétail et les orges brassicoles destinées à la fabrication de la bière.

 

Présent surtout dans le sud de la France et la région Centre, le blé dur occupe près de 5 % des surfaces céréalières françaises. La production hexagonale est de 2,5 Mt.

 

D'autres céréales sont cultivées :

- le triticale, né d'un croisement entre le seigle et le blé (2,1 Mt),

- l'avoine (452 000 tonnes),

- le sorgho (300 000 tonnes),

- le seigle (148 000 tonnes),

- le riz en Camargue (123 900 tonnes),

- l'épeautre,

- le millet,

- le sarrasin.

 

Technique de production

Les variétés de céréales d’hiver, comme la majorité des blés tendres, sont semées à l’automne, essentiellement en octobre et novembre. Pendant l’hiver, la végétation est stoppée. Elle repart dès que les températures s’élèvent. Peu après, les apports d’azote peuvent débuter. Pour obtenir un bon taux de protéines dans les grains, fondamental pour les variétés panifiables, l’azote est apporté en deux, ou mieux, en trois fois, selon les besoins de la culture. L’apport de phosphore et de potasse, également nécessaire au bon développement de la plante, est ajusté en fonction des analyses de sol.

Le désherbage est réalisé à l’automne et/ou au printemps. La lutte contre les maladies est essentielle pour parvenir à une récolte satisfaisante en quantité et en qualité. Elle débute avec le choix de variétés résistantes aux maladies les plus fréquemment rencontrées, le travail du sol, la gestion des résidus de la culture précédente... et est complétée par l’application de fongicides. Il est parfois nécessaire de lutter contre les insectes : pucerons, cicadelles, tordeuse des céréales, cécidomyies… lorsque leur présence dépasse le seuil critique.

La moisson des céréales d'hiver a lieu en juillet et août, le grain devant être suffisamment sec pour bien se conserver. Les rendements sont assez variables d'une culture à l'autre et d'une région à l'autre. En 2010, le blé tendre affichait une productivité moyenne de 72,3 q/ha, le blé dur 49,6 q/ha, l'orge, 64 q/ha, le maïs grain 89 q/ha.

 

Débouchés

L'exportation est le premier débouché des céréales françaises. Ainsi, la moitié des blés produits sont commercialisés en dehors de l'Hexagone.

L'alimentation du bétail absorbe la part la plus importante des céréales consommées en France, notamment blé, maïs et orge, triticale, avoine, sorgho et seigle.

Pain, biscuits, biscottes, pâtes, semoule et bière sont les principaux produits alimentaires céréaliers. La filière de la meunerie utilise les blés de qualité panifiable pour produire la farine. Les orges brassicoles sont transformées en malt, puis brassées pour obtenir la bière. Le blé dur est destiné à la fabrication de la semoule et des pâtes alimentaires.

L'amidonnerie utilise du blé et du maïs qui, transformés en amidon, seront notamment utilisés dans l'industrie agroalimentaire.

Les céréales sont également utilisées dans l'industrie non alimentaire. En 2010, le volume de céréales consacré à la fabrication de bioéthanol devrait représenter moins de 2 Mt. L'amidon de céréales est également utilisé pour la fabrication du papier et dans la chimie végétale, où les débouchés sont en pleine croissance.

 

par Marie Le Bourgeois

(Mis à jour le 18 janvier 2011)

 

Lire également : Rétrospective/2010 : la France des productions végétales

 

- Passion céréales, site des céréaliers de France http://www.passioncereales.fr
- Espace Pain Information, site des céréaliers, des meuniers et des boulangers http://www.espace-pain-info.com
- Observatoire du pain, le centre d'informations scientifiques sur le pain http://www.observatoiredupain.com
- CFSI-SIFPAF, site de la semoulerie et des fabricants de pâtes alimentaires http://www.cfsi-sifpaf.com
- Bioéthanol carburant, site de la filière du bioéthanol: planteurs de betteraves, producteurs de céréales et producteurs de bioéthanol http://www.bioethanolcarburant.com
- Malteurop, Leader mondial de l’industrie du malt http://fr.malteurop.com


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

MATERIEL D'OCCASION

Achetez et vendez votre matériel d'occasion sur Terre-net Occasions !
100% GRATUIT pour les agriculteurs!
 
Marque :
    Modèle :
     
    Terre-net Occasions
    SONDAGE

    Blé tendre : comment va évoluer son prix d'ici à la fin de l'année ?

    > Tous les Sondages

    Archives de
    La France Agricole

    Recherchez

    dans les archives de la France Agricole et

    Feuilletez

    les numéros depuis 2004

    Suivez La France Agricole :
    la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

    Nos offres d'abonnement
    simples ou couplées,
    à nos publications
    hebdomadaires
    et mensuelles

    > Découvrir nos Offres

    Les publications du Groupe France Agricole
    En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK