Dans une note publiée le 29 octobre, l’Anses (1) fait un point sur la présence du glyphosate dans l’environnement et l’alimentation. Dans les eaux de surface, le désherbant et son principal produit de dégradation (l’AMPA) se trouvent respectivement dans 50 et 74 % des prélèvements. Les concentrations mesurées sont toutefois inférieures aux valeurs toxicologiques de référence en vigueur, avec «...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !