« Non, l’agriculture n’est pas un problème. Oui, elle peut être une solution », a martelé Luc Barbier, président (1) de la Fédération nationale des producteurs de fruits, qui tenait son 73e congrès, les 23 et 24 janvier à Moissac (Tarn-et-Garonne). « L’agribashing que nous subissons quotidiennement fait davantage de dégâts sur le moral des producteurs qu’une crise...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !