Mais où est donc passée la philosophie des États généraux de l’alimentation ? À l’aube des négociations sur les marques nationales, cette question semble tarauder la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL). Promulguée en novembre 2018, la loi alimentation promettait un meilleur retour de la valeur aux éleveurs, notamment via l’inversion de la construction du prix du lait.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
46%

Vous avez parcouru 46% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !