Les États membres de l’UE se sont enfin accordés le 4 juillet sur une définition des perturbateurs endocriniens (PE). « Une fois appliqué, le texte assurera que toute substance active utilisée dans les pesticides, identifiée comme perturbateur endocrinien pour les personnes ou les animaux, pourra être évaluée et retirée du marché », a expliqué à l’AFP le commissaire europé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
61%

Vous avez parcouru 61% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !