«Il y a un vrai décalage entre le discours optimiste ambiant sur les marchés laitiers et le ressenti des producteurs sur le terrain », lançait Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, lors d’une conférence de presse, le 19 septembre à Paris. Le syndicat a placé sa rentrée sous le signe des États généraux de l’alimentation, dans le cadre du premier chantier intitulé « cré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !