Début mai. C’est l’objectif qu’a donné Stéphane Le Foll, le 26 janvier, pour le retour de canetons et oisons d’un jour sains dans les élevages du Sud-Ouest. « Nous avons eu un travail très constructif avec toute la filière, des circuits courts aux opérateurs qui exportent, assure le ministre. Le vide sanitaire aura un impact économique important. L’objectif est qu’il soit le plus court possible...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre