A l’heure où nous mettions sous presse, le Pacte « Influenza aviaire », élaboré par le ministère de l’Agriculture, n’était pas encore signé. Ce devait être chose faite le 13 avril, malgré les réticences des filières gallinacées, qui estiment que la filière palmipèdes ne fait pas assez d’efforts en termes de biosécurité. Elles ont, entre autres...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
50%

Vous avez parcouru 50% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !