Lors de ses vœux à l’agriculture, le 25 janvier en Auvergne, le président de la République, Emmanuel Macron, a confirmé le délai de trois ans pour l’interdiction du glyphosate. Il laisse par ailleurs entendre que des ajustements seraient possibles dans certains cas.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !