Roger Genet, directeur général de l’Anses (1), a rappelé le 23 mars lors d’une table ronde (2) au sujet du glyphosate que « chaque État membre doit désormais donner des autorisations pour les produits qui contiennent cette substance active. Dans un délai de douze mois, l’Anses va ainsi devoir redélivrer les AMM (autorisations de mise sur le marché) dans le cadre de cette nouvelle homologation.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !