La polémique sur l’abattage de canards reproducteurs d’un élevage (voir page 27) relance la question de la gestion du risque « influenza ». Dans cet élevage, les animaux ont été détectés séropositifs mais vironégatifs vis-à-vis du H5N8. Ils possèdent donc des anticorps mais le virus n’a pas été détecté sur eux.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !