Le chef de l’État prévoit notamment lors de cette 2e phase la mise en place d’un « calendrier d’élimination progressive des phytosanitaires ». Chaque filière devra proposer des objectifs à cinq ans sur ce qu’il est possible de faire pesticide par pesticide.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !