« Les lignes rouges sont dépassées, c’est un énorme sentiment de révolte et d’insatisfaction pour les agriculteurs ». Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a prévenu. Dès le 2 juillet, quelques jours après la signature de l’accord avec le Mercosur, le réseau JA et FNSEA s’est mobilisé, partout en France, devant les préfectures.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !