Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous

Indivision succession (37)

  • Logement gratuit : Apporter la preuve d’une intention de gratifier un enfant

    Question

    Depuis trente ans, mon frère habite une maison, avec 1,24 ha de surface, qui appartenait à ma mère. Il ne paye rien : pas de loyer, pas d’impôts fonciers, ni de redevance d’ordures ménagères. Le bien a perdu beaucoup de sa valeur, car il n’a pas été entretenu. Ma mère est décédée. Il n’a y a pas eu de testament ni de donation de faits. Puis-je demander le calcul d’un loyer ? Cela ne peut-il pas être considéré comme une donation indirecte ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Terres à l’abandon : Les héritiers ne s’entendent pas

    Question

    Nous sommes en indivision à la suite du décès d’un oncle. En raison de nombreux désaccords, 24 ha de terres sont à l’abandon. L’une des héritières refuse de louer ou de vendre. Moi-même héritier, je viens de m’installer. Que pouvons-nous faire ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Testament : l'acte notarié sécurise la succession

    Question

    Nous avons fait notre testament chez un notaire. Nous avons trois enfants. Le dernier a repris la ferme estimée par le comptable et le conseiller agricole. Les deux autres auront un peu de terres ailleurs et de l'argent pour équilibrer. L'un d'eux ne veut pas d'argent mais de la terre. Il est certain qu'il mettra le plus jeune au tribunal pour avoir de la terre. Le testament peut-il être remis en cause ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Donation-partage : le bien rapporté est pris en compte à sa valeur actuelle

    Question

    En 1980, ma soeur a eu, par donation en avance d'hoirie, un terrain agricole de 2.000 m². Elle a demandé un permis de construire, qu'elle a obtenu, pour bâtir sa maison. Aujourd'hui, ma mère veut faire le partage de ses biens entre ses quatre enfants. Avec le nouveau PLU, le terrain est classé en zone U. Quelle est sa valeur aujourd'hui, constructible ou agricole ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Attribution préférentielle : participer ou avoir participé à l'exploitation

    Question

    Nous sommes en train de régler la succession de nos parents. Un des mes frères prétend avoir un droit sur l'acquisition des terres au motif qu'il a occupé les parcelles pendant cinq ans. Il brandit l'article 832 du code civil pour revendiquer un droit préférentiel d'attribution des terres de la succession de mes parents. Je suis moi-même agricultrice et j'ai besoin de ces terres pour l'agrandissement de mon exploitation. Qu'en est-il ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Attribution préférentielle : participer ou avoir participé à l'exploitation

    Question

    Nous sommes en train de régler la succession de nos parents. Un des mes frères prétend avoir un droit sur l'acquisition des terres au motif qu'il a occupé les parcelles pendant cinq ans. Il brandit l'article 832 du code civil pour revendiquer un droit préférentiel d'attribution des terres de la succession de mes parents. Je suis moi-même agricultrice et j'ai besoin de ces terres pour l'agrandissement de mon exploitation. Qu'en est-il ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : louer les terres

    Question

    J'exploite 57 hectares, dont 19 ha en indivision de mes parents. Mon père est décédé en 1997. Pendant dix ans, nous avons essayé de partager les biens. J'ai un frère qui s'y oppose systématiquement. En 2007, sur le conseil du notaire, nous avons opté pour la dernière solution : le partage judiciaire. Mon frère continue de s'opposer à toutes les propositions. La justice n'avance pas. Nous sommes à la seconde expertise. Quelle solution envisager pour prendre ma retraite et ne pas laisser les terres en friche ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Partage : réintégrer la donation antérieure lors de la donation-partage

    Question

    J'ai reçu en donation de mes parents une parcelle agricole d'une valeur de 10.000 francs. J'y ai construit mon bâtiment agricole pour bovins et stockage, en 1994, et ma maison, en 2001. Aujourd'hui, mes parents veulent faire le partage de leurs biens. Nous sommes six enfants. Quelle valeur sera retenue pour ma parcelle ? Elle se trouve toujours en zone A.

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : réclamer le fermage

    Question

    Nous sommes en indivision. Notre frère, qui exploite les terres, n'a pas payé le fermage depuis le décès de notre père. Il dit qu'il ne lui a pas été réclamé. Pouvons-nous demander l'arriéré ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : le don en argent est rapportable

    Question

    Mon frère a été aide familial pendant sept années avec mon père, et trois années avec ma mère qui a repris la suite de l'exploitation. Notre père est décédé en 2002 et notre mère en 2013. En 1975, mes parents ont donné à mon frère une somme d'argent lui permettant d'acheter 9 ha de terres, ce qui correspondait à l'époque à un salaire différé sur dix ans. Aujourd'hui, il réclame un salaire différé pour ces dix années de participation. Peut-il le faire alors qu'il a eu une contrepartie ? N-y-a-t-il pas prescription ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : les règles de l'attribution préférentielle

    Question

    Nous sommes quatre enfants en indivision. Celle-ci comprend une maison d'habitation et des terres agricoles. Les parcelles sont louées à un fermier. Pour ma part, je suis exploitante agricole. Je serais intéressée de reprendre une partie des terres à l'issue du bail consenti au fermier. Puis-je demander au notaire l'attribution préférentielle de ces terres ? Mes frères et soeurs seraient d'accord. Le fermier en place aura-t-il priorité pour exploiter ? Dans le cas où son bail ne serait pas reconduit, que deviennent les DPU dont il bénéficie ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : bénéficier du pacte Dutreil

    Question

    Mon mari, exploitant agricole en activité, vient de décéder. L'installation de mon fils est en cours. En attendant, je l'ai déclaré comme aide familial. La succession va devoir se régler. Va-t-on pouvoir bénéficier du pacte Dutreil ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : la recherche d'héritiers par un généalogiste

    Question

    Ma cousine est décédée. Célibataire sans enfant, elle laisse des biens immobiliers en héritage. Je suis cousin par mon père au sixième degré. J'ai été informé par un généalogiste, deux mois après son décès, que je faisais partie des héritiers. Nous allons devoir payer des frais. Le notaire n'avait-il pas l'obligation de rechercher les héritiers avant de s'adresser à un généalogiste ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Pacte Dutreil : l'engagement de conservation doit avoir lieu avant le partage

    Question

    Mon père est décédé en février 2009. Il était agriculteur en exploitation individuelle sur 72 ha. Les héritiers sont restés en indivision jusqu'au partage en juillet 2010. J'ai hérité du corps de ferme et de 49 ha. A l'époque, je n'avais pas connaissance du pacte Dutreil dont vous avez fait état dans La France agricole du 3 février 2012. Peut-on encore en bénéficier ou est-ce trop tard ? Le pacte Dutreil peut-il s'appliquer rétroactivement ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Logement gratuit d'un enfant : donation indirecte ou pas ?

    Question

    Pendant près de dix ans, notre frère a vécu au crochet de nos parents, et ce en totale dépendance, sans payer ni logement, ni nourriture, ni aucune charge (eau, électricité…). A la suite du décès de notre dernier parent, pouvons-nous demander une indemnité compensatrice ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : prouver l'existence du bail et demander le partage

    Question

    Après le décès de ma mère en mai 2010, j'ai un différend avec ma soeur. Nous avons 37 ha en indivision et j'ai demandé à en exploiter 5 ha. Ma soeur refuse en prétextant que les terrains lui sont loués jusqu'en 2015, alors qu'il n'y a pas de bail. Puis-je réclamer une location ? Comment faire ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Attribution préférentielle : valeur de l'exploitation libre ou grevée d'un bail ?

    Question

    Quand un héritier locataire demande l'attribution préférentielle, les terres sont-elles estimées comme libres ou occupées ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Partage : obtenir l'attribution préférentielle

    Question

    Agriculteur, je loue l'exploitation de mes parents par bail à long terme. Je ne suis pas en très bons termes avec ma soeur. Lors de la succession, comment faudra-t-il faire pour obtenir l'attribution préférentielle ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Vente de parts indivises : droit de préemption des coïndivisaires

    Question

    Je suis fermier d'une parcelle propriété indivise de trois soeurs. L'une d'elle veut me vendre sa part afin de me substituer à elle dans l'indivision. Les deux autres soeurs peuvent-elles prétendre à racheter cette part d'indivision ? Quelles sont les formalités à remplir pour les informer de la vente des parts ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Donation au dernier vivant : l'époux survivant choisit l'option au moment du décès

    Question

    Mes parents ont trois enfants. Ils sont mariés sous le régime de la communauté et ils ont fait une donation entre époux. Ils ont 34 ha de terres et une maison d'habitation. Au décès de l'un d'entre eux, l'un des enfants peut-il demander sa part ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Mari fermier : les terres sont grevées d'un bail

    Question

    Après le décès de ma mère, je suis devenue propriétaire de terres données en avance d'hoirie. Elles sont louées par bail à long terme à mon mari. Le bail expire en 2021. Le chef d'exploitation étant mon époux, les terres sont-elles considérées comme bien libre ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : les terres restent inexploitées

    Question

    Depuis le décès de mon grand-père, les terres familiales sont en indivision entre ma mère et ses frères et soeurs. L'un des héritiers ne souhaite pas me louer les terres, alors que je suis la seule agricultrice de la famille. Les terres sont en friche. Que pouvons-nous faire ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Location gratuite : la donation indirecte se rapporte à la succession

    Question

    Nous sommes en train de régler la succession de nos parents. Une donation-partage avait été faite chez un notaire avec réserve d'usufruit aux parents leur vie durant. Mon frère, qui exploitait la ferme familiale, a pris sa retraite en 1995. Il est resté locataire de l'habitation, de 2,5 ha de prés pour ses moutons et de bâtiments d'exploitation pour gaver ses canards. Cela sans verser de loyers pendant quatorze ans. Peut-on considérer cela comme un avantage et exiger que le dû soit rapporté à la succession?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : mise en demeure du paiement des fermages

    Question

    Après le décès de mes parents, je suis propriétaire, en indivision avec mes frères, de parcelles de terres. Elles sont exploitées en fermage par trois agriculteurs. L'un d'eux ne paye pas son loyer, un autre le paye en retard et ne le réévalue pas. Une mésentente importante existe entre mes frères et moi. Ai-je le droit de demander directement au fermier ma quote-part de fermage?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Séparation : le conjoint réclame un salaire différé

    Question

    Je suis séparé de corps depuis 2003. Mon ex-épouse a travaillé sur mon exploitation avant cette date. Peut-elle réclamer un salaire différé, sachant que je n'ai pas signé la clause lui octroyant le statut de conjoint collaborateur?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Cession d'exploitation : les risques de la donation déguisée

    Question

    Afin de préparer notre succession, nous avons vendu l'exploitation à l'aîné de nos fils, qui est resté sur la ferme. Son frère cadet trouve que le prix est trop faible. Est-ce qu'il peut revenir en arrière quand nous ne serons plus là?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Indivision : vendre ou louer?

    Question

    En 2007, après avoir obtenu l'autorisation d'exploiter de la DDAF, nous avons signé un bail avec l'une des propriétaires d'un bien en indivision de 11,38 ha. C'est elle qui a géré les terres depuis la mort de ses parents. On me dit que le bail n'est pas valable, qu'il fallait la signature de tous les enfants. Je viens de recevoir une sommation, par une soeur de cette personne, de laisser les terres libres au 1er novembre. Elle veut vendre. Peut-elle le faire sans l'accord des autres enfants?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : l'hébergement gratuit d'un enfant peut être considéré comme une donation

    Question

    Nous sommes en train de régler la succession de nos parents. Ma soeur a été hébergée par ces derniers jusqu'à l'âge de 50 ans. Ils habitaient sous le même toit. Nos parents avaient mis à sa disposition une pièce au rez-de-chaussée, ainsi que des chambres. Sachant que cet hébergement était gratuit, peut-on considérer cet avantage comme une donation rapportable à la succession?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Perte d'autonomie : pas de recours sur succession

    Question

    Je bénéficie de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) depuis plusieurs années. Ma femme est décédée en 1981. Je suis usufruitier de 3,60 ha de terres qui lui appartenaient. Nous avions aussi acheté en commun 3,20 ha de terres et notre maison. A mon décès, les héritiers devront-ils rembourser l'APA? Dans l'affirmative, quels seront les biens pris en compte pour le remboursement?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • A défaut d'accord : partager le bois indivis

    Question

    Je suis propriétaire d'une parcelle de bois en indivision par moitié avec une autre personne (16 ares). Cette dernière refuse d'exploiter le bois. Comment puis-je faire pour exploiter ma partie?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Travaux : l'indemnisation ne peut être demandée qu'à l'expiration du bail

    Question

    J'étais fermier de mon père par bail de neuf ans. J'ai amélioré l'exploitation par des travaux de drainage, de comblement de rigole et d'arasement de talus. Mon père vient de décéder et la succession s'ouvre. Puis-je récupérer l'indemnisation de ces travaux?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Don manuel : l'enregistrement est nécessaire

    Question

    Mon père envisage de me donner ainsi qu'à mes frères une somme d'argent importante. Doit-il obligatoirement passer par un notaire? par l'enregistrement? Quelles seront les conséquences en cas de divorce pour les époux mariés sous le régime de la communauté?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Vente : le bien indivis est hypothéqué

    Question

    Je suis acquéreur d'une maison d'habitation qui appartient à une dame âgée et à ses neveux. J'ai obtenu leur accord sur la vente et sur le prix. Au moment de concrétiser la vente, le notaire m'a informé que celle-ci n'était pas possible. Il existe une hypothèque judiciaire au profit d'une banque, en raison des difficultés financières d'un des neveux. Quelle démarche puis-je entreprendre pour qu'aboutisse cette acquisition?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : demander l'annulation d'un testament

    Question

    Il y a 17 ans mes parents ont signé chez un notaire, en présence de deux témoins, un testament en ma faveur. Au décès de mon père, mes frères, qui ont eu connaissance de ces dispositions, ont fait signer à ma mère une révocation de testament olographe, sans témoin. Elle a été déposée chez un notaire plusieurs mois après la signature. Ma mère est décédée deux mois plus tard. Cette révocation, faite par une femme de 84 ans, peut-elle annuler un testament enregistré par notaire et fait devant témoin?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Succession : créer une SCI en famille

    Question

    Propriétaire viticole, j'ai 70 ans et je veux préparer ma succession. On m'a parlé de société civile immobilière (SCI). Peut-on créer une SCI familiale avec son fils et son petit-fils ? A la création, apporte-t-on seulement le foncier et les bâtiments agricoles? Quelles sont les conséquences fiscales? Quel est le coût?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Le bail se poursuit après le décès du propriétaire

    Question

    Le propriétaire des terres que nous exploitons est décédé et son fils hérite de la succession. Doit-on refaire un bail et le faire enregistrer ou le bail se poursuit-il automatiquement avec le nouveau propriétaire ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre
  • Estimation des biens libres de bail

    Question

    Pour sortir d'une indivision, suite aux décès de mes parents, j'ai sollicité auprès du tribunal l'attribution préférentielle des terres, des bâtiments d'exploitation et de la maison d'habitation dont je suis locataire. Le tribunal a mandaté un expert. Aux dires de celui-ci, l'estimation des biens doit être faite, libre de toute location ou occupation quelconque. Dans votre rubrique juridique, j'avais lu que dans le cadre d'une succession, pour l'évaluation des biens, on tenait compte de l'existence d'un bail. Alors qu'en est-il exactement ?

    Réponse

    Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

    Pour y accéder : 3 possibilités !

    Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

    Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

    Je m'inscris
    Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

    Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

    Je m'abonne
    Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

    Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

    Je découvre

Partenariat