Malgré des conditions de production favorables, avec un usage relativement moindre d’engrais et de produits phytosanitaires, l’agriculture bio polonaise, mesurée en nombre d’exploitations ou en superficie, est aujourd’hui plus faible qu’en 2014. Les producteurs mettent en cause l’insuffisance de la demande intérieure (les Polonais dépensent en moyenne 7 € par an en alimentation bio), mais aussi la complexité administrative...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !