«Deux à quatre kilos de végétaux sont nécessaires pour produire un kilo de viande de poulet ou d’œufs. Toutefois, il convient de tenir compte de la nature des protéines utilisées, car elles sont en partie issues de coproduits non valorisés en alimentation humaine », indique Isabelle Bouvarel, directrice scientifique à l’Institut technique de l’aviculture (Itavi).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !