«Entre 2006 et 2013, 25 % des jeunes bovins mâles abattus étaient de race laitière, et 86 % des veaux de boucherie étaient des croisés ou de race laitière », souligne l’Institut de l’élevage (Idele), mettant en évidence la part importante des races laitières mixtes dans l’approvisionnement des filières de viande bovine.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !