La FNSEA estime que « le temps de la modification de la loi Egalim n’est pas encore venu, au risque de l’affaiblir et d’envoyer un très mauvais signal à tous les acteurs ». Le syndicat majoritaire rappelle que les outils permettant la mise en œuvre de la loi ne sont disponibles que depuis la fin du mois d’avril et appel à transformer l’essai durant la phase de négociation commerciale qui vient de s’ouvrir.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !