Àla fin du XIXe siècle, un botaniste français du nom de Noël Bernard observait que la germination des graines d’orchidées ne pouvait avoir lieu qu’en présence d’un champignon spécifique. Il venait de découvrir les mycorhizes et, de façon plus générale, les liens étroits et symbiotiques qui unissent les plantes et les champignons.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre