«C’est dingue de payer sa brique de lait toujours aussi cher, alors que l’on touche un quart du prix en moins pour notre lait », résume un éleveur agacé. Comprendre le pourquoi de la chute du prix du lait à la production qu’ils subissent depuis plus de dix-huit mois, et pourquoi on leur annonce déjà qu’il remontera en 2017… Les éleveurs aimeraient bien mais l’exercice est difficile.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre