Chaque année, les animaux d’élevage en France engloutissent plus de 100 millions de tonnes de matières premières. Le poste alimentaire pèse lourd dans le coût de production (entre 60 et 80 %) et dans l’empreinte environnementale des produits animaux. À l’heure où les consommateurs interrogent davantage le contenu de leurs assiettes et rêvent d’une alimentation plus « naturelle » et locale...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !