Aplumes ou à poils, les espèces dites « nuisibles » posent des problèmes récurrents en agriculture. La lutte se complexifie, avec une offre en solutions chimiques (corvicide, raticide…) qui se réduit. Il faut dire que ces spécialités ne présentent pas toujours des profils environnementaux satisfaisants (anticoagulant) et peuvent toucher d’autres espèces non ciblées. Ainsi, contre les campagnols...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !