Techno-pâturage, pâturage tournant dynamique ou pâturage cellulaire ont tous un point commun : les animaux séjournent très peu de temps sur chaque paddock, avec un chargement instantané important. En ovins, il peut atteindre 1 000 brebis par hectare. Ce sont des systèmes comparables qui privilégient le pâturage et les stocks sur pied. « A chaque passage, les animaux ne mangent que le meilleur », soulignent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !