La quadrature du cercle. D’un côté, les uns rêvent « d’aller vers un CDI environnemental payé par le conseil général… C’est ce qu’on leur enseigne à l’école », ironise Laurent Larlet, chasseur de têtes. De l’autre, « la majorité des agriculteurs qui recrutent commencent par nous dire : « Je recherche quelqu’un comme moi » ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !