S’installer en agriculture n’est pas de tout repos. Une fois que le projet est défini, la question épineuse de son financement se pose. Alors que le montant moyen d’une première installation se situe entre 300 000 et 400 000 euros, et que la profession fait face à des aléas de plus en plus récurrents et de nature diverse, les financeurs potentiels s’attachent à regarder le schéma dans sa globalité...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !