«Mieux vaut prévenir que guérir. » Ce vieux proverbe est à prendre au mot lors de la fusion de deux troupeaux. Des maladies contagieuses peuvent se transmettre rapidement, comme la maladie de Mortellaro (dermatite digitée) ou la BVD (diarrhée virale bovine). Les vétérinaires préconisent de mettre en place un protocole de prévention sanitaire six mois avant la fusion (lire pp. 46-47). L’anticipation est valable...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !