Les statistiques sont sans appel : le nombre d’abattoirs de boucherie ne cesse de décroître en France. Selon le ministère de l’Agriculture, il n’en restait plus que 263 en 2015, contre 767 en 1980. Si les volumes annuels varient de 10 tonnes à 200 000 tonnes équivalent carcasse (téc) selon les outils, une tendance perdure : l’activité se concentre vers d’importants établissements privé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Vers une détente en jeunes bovins

En jeunes bovins allaitants, le recul de l’offre est assez marqué, faute de mise en place au début de l’année au regard des tarifs des broutards. Pour les femelles de race à viande, la pression commerciale perdure.
Votre analyse du marché - Ovins

Une offre amoindrie en agneaux

L’activité commerciale reste favorable aux éleveurs. L’offre saisonnière se rétracte et une faible pression est exercée à l’importation.