Les vêlages tardifs sont encore majoritaires en France. En 2016, les résultats d’élevages suivis par Bovins Croissance témoignent d’un âge moyen au premier vêlage à 35 mois en charolaises, limousines, salers, aubracs et parthenaises. Les blondes d’Aquitaine et les gasconnes se situent un cran au-dessus, aux alentours de 36,5 mois. Seules deux races affichent des vêlages un peu plus précoces : la rouge des pré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !