De tout temps, il y a eu des spectacles en campagne. Et le théâtre y occupe une place à part. La pratique en amateur a été encouragée après-guerre, en particulier par les Foyers ruraux. Affiliées ou non à cette association, les troupes d’amateurs existent toujours en milieu rural. Mais les autres formes aussi sont présentes dans les régions. Ce dossier en présente quatre, très différentes, qui illustrent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

De tout temps, il y a eu des spectacles en campagne. Et le théâtre y occupe une place à part. La pratique en amateur a été encouragée après-guerre, en particulier par les Foyers ruraux. Affiliées ou non à cette association, les troupes d’amateurs existent toujours en milieu rural. Mais les autres formes aussi sont présentes dans les régions. Ce dossier en présente quatre, très différentes, qui illustrent la richesse des possibilités de se frotter au spectacle vivant : une troupe de professionnels forte d’un texte d’auteur, Les Agricoles, va à la rencontre du public dans les fermes du Rhône et les salles de villages ; un « théâtre-forum » aide les agriculteurs de Normandie à raconter ce qu’ils vivent au sein des sociétés agricoles. Après s’être initiée au théâtre amateur, une famille bretonne a attrapé le virus. Elle fait désormais du burlesque son activité principale, et vient de transformer son étable en salle de spectacle. Enfin, plusieurs villages du Doubs se mobilisent chaque année pour présenter à la fois des pièces montées par des amateurs et des spectacles de professionnels. Le tout vécu en ce début d’été grincheux comme une nécessaire respiration.

Marie-Gabrielle Miossec