La question est simple, terrible : « Comment faire quand il vous reste 400 euros pour faire vivre votre famille tout le mois, et surtout payer la cantine des enfants ? » Cette question a torturé une jeune conjointe d’agriculteur, rencontrée au cours de notre enquête. Elle venait de faire ce calcul avec l’assistante sociale de la MSA qui la rencontrait pour monter un dossier de prime d’activité.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !