La création récente de la Commission intersections dédiée à l’agriculture biologique (Cisab) au sein du Comité technique permanent de la sélection des plantes cultivées (CTPS) est une étape dans l’évolution de la filière semences pour répondre aux demandes de la filière bio. À ce jour, seules deux variétés de blé tendre créées spécifiquement pour...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

La création récente de la Commission intersections dédiée à l’agriculture biologique (Cisab) au sein du Comité technique permanent de la sélection des plantes cultivées (CTPS) est une étape dans l’évolution de la filière semences pour répondre aux demandes de la filière bio. À ce jour, seules deux variétés de blé tendre créées spécifiquement pour la bio (Hendrix et Skerzzo) ont été inscrites au catalogue français en 2011 par Agri Obtentions, filiale de l’Inra.

Tests variétaux

« Certains semenciers sélectionnent depuis des années des variétés adaptées au bio, mais elles sont homologuées via le circuit conventionnel. Cela leur permet de mieux les valoriser : jusqu’à maintenant, le marché du bio n’était pas suffisant », explique François Burgaud, du Gnis (1).

Pour tester l’adaptation des variétés actuellement vendues en conventionnel, l’Itab (2) anime un réseau de criblage variétal, axé sur des blés qui présentent a priori des intérêts pour l’agriculture biologique dans les conditions françaises. En 2017, ce réseau a permis d’évaluer 26 variétés de blé tendre d’hiver destinées à la panification, la meunerie étant le débouché principal du blé tendre bio. Leurs caractéristiques agronomiques et technologiques sont rapportées dans des fiches variétés, disponibles en ligne (3).

Hélène Parisot

1) Gnis : Groupement national interprofessionnel des semences et plants.(2)  Itab : Institut technique de l’agriculture biologique (3) http://www.itab.asso.fr/downloads/fiches-ble/ft-ble-brochure-complete_maj_juil17-min.pdf

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé à la baisse sur le marché européen

Les prix du blé restaient orientés à la baisse ce 18 avril 2019, au milieu de la journée sur le marché européen, malgré la stabilisation de l’euro face au dollar.