Les premiers mâles et femelles vaccinés - depuis plus de 10 jours après la seconde injection - sont disponibles dans les campagnes. Les mouvements à l'exportation ou vers la zone indemne sur le marché intérieur se remettent en place. Les premiers échos ne sont pas très optimistes. Les tarifs se situent environ 15 à 20 centimes en dessous de ceux pratiqués en septembre pour les sujets de 400 kg.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !