Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé, le 29 août, que la France voterait contre le renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe. Alors que les États généraux de l’alimentation débutent à peine, le climat de peur à l’égard de la chimie, entretenu par une campagne intense de lobbying, semble l’avoir emporté sur un débat rationnel sur l’agriculture...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !