Il ne faut pas désamorcer la mobilisation, mais au contraire dénoncer les incohérences qui se dessinent, après l’abattage massif, en particulier dans le département des Landes fortement impacté. Il faut encore répéter que le dépeuplement a été désastreux et son efficacité discutable, puisque le virus frappe toujours. Les éleveurs qui sont des professionnels consciencieux restent découragé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !